Envoyer cette rubrique à un ami index.php?rub=accedez_a_votre_espace_partenaire Imprimer cette page Connexion à l'administration

Qualité du milieu

Qualité du milieu

Malgré l'ensemble des investissements portés par les collectivités, les agriculteurs et le bassin versant, le suivi institutionnel des zones conchylicoles réalisé par l'Ifremer pour le compte de l'Etat via le réseau REMI indique dans son édition 2008 une "tendance générale à la dégradation sur les zones de l’Aber Benoît ainsi que sur la partie amont de l’Aber Wrac’h " en ce qui concerne la qualité microbiologique des zones côtières.

Cette tendance locale est à mettre en parallèle de la dégradation générale identifiée à l'échelle régionale.

L'édition 2008 du suivi DIREN constate que (graphique ci-contre):

  • En Bretagne, " le nombre de zones de qualité A, en augmentation depuis 1994, a atteint son maximum en 2002 avec 15 zones, puis diminue et s'établit à un niveau faible depuis 2004.
  • Parallèlement une augmentation de la proportion des zones de qualité C est observée. En 2002 moins de 3% des zones étaient de qualité C (6 zones), alors qu'en 2007 plus de 16 % des zones (18 zones) sont concernées.
  • L'année 2007 constitue une nouvelle année record en nombre d'alertes déclenchées, 212 au niveau national (158 en 2006), dont 44 % ont concerné les 4 départements bretons (94 alertes).

Évolution de la qualité